Accueil > L'évaluer > Les facteurs de risque > Quels sont les facteurs de risque de l’ostéoporose ?

Quels sont les facteurs de risque de l’ostéoporose ?

Il existe plusieurs types de facteurs de risque d’ostéoporose, selon l’âge, le sexe, les antécédents et le mode de vie.

Les facteurs augmentant le risque d’ostéoporose sont bien connus. Certains sont modifiables, d’autres non. Les personnes présentant ces facteurs sont donc plus susceptibles de développer une ostéoporose. Ils se distinguent en deux catégories.

Les facteurs généraux

  • L’âge : en vieillissant, la masse osseuse diminue. A partir de 50 ans, la fréquence de l’ostéoporose augmente.
  • Le sexe : L’ostéoporose est plus fréquente chez les femmes, surtout après la ménopause. Après 50 ans, l’ostéoporose touche une femme sur 3 et un homme sur 5[1].
  • La prédisposition génétique : les enfants dont les parents ont une ostéoporose possèdent une masse osseuse plus faible. Ils courent donc un risque accru d’ostéoporose.
  • L’appartenance ethnique : les populations blanches et asiatiques sont plus fréquemment atteintes d’ostéoporose[2].
  • Les antécédents de tassement vertébral, de ménopause précoce (ou de maladie gênant l’absorption du calcium comme la maladie de Crohn), de traitement par corticoïde par voie orale pendant plus de 3 mois augmentent également le risque d’ostéoporose.

D’autres facteurs dépendent du mode de vie. Il est donc possible de les modifier pour prévenir l’ostéoporose.

Les facteurs de risques liés au mode de vie

  • Le poids : être trop mince (moins de 49 kg) engendre un risque plus important d’ostéoporose.
  • Une alimentation déséquilibrée : des apports insuffisants en calcium et vitamine D prédisposent à la perte osseuse. Par ailleurs, les excès d’alcool (plus de 3 verres par jour) et de boissons contenant de la caféine ont un effet néfaste sur les os. En effet, ils entraînent une fuite du calcium dans les urines.
  • Le tabagisme : le tabac empêche la bonne assimilation du calcium.
  • La sédentarité : le manque d’activité physique ou l’immobilisation (suite à un plâtre, par exemple) favorisent la perte osseuse. L’os a besoin d’être sollicité pour se maintenir en bonne santé.
  • Le manque d’ensoleillement : la vitamine D se trouve dans l’alimentation mais seulement à hauteur de 10 à 20 %. Le reste est synthétisé par la peau lorsque celle-ci est exposée aux rayons ultraviolets (UV).

Si plusieurs facteurs, généraux ou liés au mode de vie, sont cumulés, le risque d’ostéoporose est encore augmenté[3].


[1] http://www.cnhim.org/Dossier%20du%20CNHIM%20-%20PDF/dossiers/DOSSIER%202004%20n%C2%B02.pdf

[2] http://www.rhumatologie.asso.fr/04-Rhumatismes/grandes-maladies/0A-dossier-osteoporose/B6_eviter_osteoporose.asp

[3] http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/osteoporose_synthese.pdf

 

NP‐R‐PR 13 0489 ‐DMB‐FRA‐AMG‐451‐2013‐December‐NP

  • A-
  • A+

Les articles les plus consultés

Présidente de l'Association Nationale de l'Ostéoporose (National Osteoporosis Society) depuis 2001, la duchesse Camilla Parker-Bowles raconte dans un article l’agonie de sa mère, morte après avoir souffert pendant des années d'ostéoporose(1).
Le diagnostic de l’ostéoporose provoque de l’anxiété chez la plupart des personnes atteintes. Mais n’oubliez pas que bon nombre de personnes souffrant d’ostéoporose se conditionnent pour mener une vie à la fois pleine et active.
Une bonne hygiène de vie alliée à de l’exercice physique régulier sont de bons moyens de prévenir l’ostéoporose. Attention toutefois : ils ne suffisent pas à la guérir.