Accueil > Tout savoir > Conséquences de l’ostéoporose > La fracture ostéoporotique

La fracture ostéoporotique

L'os, fragilisé par l'ostéoporose, est moins résistant et se fracture donc plus facilement. Tous les os peuvent être touchés mais les vertèbres, le col du fémur et le poignet sont les plus fréquemment atteints.

Un risque accru de fracture

L’ostéoporose diminue la densité minérale osseuse. L’os, devenu moins solide, résiste moins bien à des chocs, même minimes ce qui augmente le risque de fracture. La fracture et les complications engendrées sont potentiellement graves et invalidantes. Tous les os peuvent être touchés, mais certaines fractures ne sont pas considérées comme ostéoporotiques :

  • Celles du crâne
  • Celles des doigts
  • Celles des orteils
  • Celles du rachis cervical.

Des fractures suites à une chute mais pas seulement

Une chute de sa propre hauteur est un traumatisme minime qui ne devrait pas entraîner de fracture. Or si le squelette est atteint d’ostéoporose, les fractures peuvent survenir lorsque l’on soulève un enfant, lorsque l’on s’étire ou même lorsque l’on éternue.

Les fractures chez les personnes âgées peuvent entraîner des douleurs chroniques et une perte d’autonomie. Or c’est aussi en renforçant sa musculature que l’on évite la chute, donc le risque de fracture.

Les fractures les plus fréquentes

Il existe 3 types de fractures ostéoporotiques : la fracture vertébrale, la fracture du poignet et la fracture du col du fémur.

  • Les fractures vertébrales, ou « tassements vertébraux » passent inaperçues dans deux tiers des cas. Une diminution de la taille supérieure à 1 cm par an peut être un des signes de l’ostéoporose. Elle survient souvent après une chute mais parfois, le seul fait de soulever un enfant, d’éternuer voire simplement de s’étirer peuvent causer une fracture.
  • La fracture du col du fémur ou de la hanche se produit lors d’une chute, parfois de faible intensité (chute de sa hauteur). L’intervention chirurgicale est en général indispensable, c’est ce qui les rend graves (complication post opératoires, alitement prolongé, immobilisation, infections, embolies, escarres).
  • La fracture du poignet (fracture de Pouteau-Colles) est très fréquente en cas d’ostéoporose. Elle survient classiquement lors de la chute sur le poignet. C’est souvent après ce type de fracture du poignet que l’on découvre l’ostéoporose.
  • Suite à une chute banale (chute de sa hauteur), s'il est survenu une fracture, ne pas hésiter à interroger votre chirurgien pour savoir si celle-ci n'est pas liée à l'ostéoporose.

 

NP-R-PR 13 0488 - DMB-FRA-AMG-450-2013- December- NP

  • A-
  • A+

Les articles les plus consultés

L'os, fragilisé par l'ostéoporose, est moins résistant et se fracture donc plus facilement. Tous les os peuvent être touchés mais les vertèbres, le col du fémur et le poignet sont les plus fréquemment atteints.
Toutes les femmes ménopausées ne développeront pas systématiquement une ostéoporose. Avant la ménopause, les cas d’ostéoporose sont heureusement rares. Dans la majorité des cas, les os commencent à se fragiliser dès 50-55 ans.
L'ostéoporose est responsable de fractures. Trois fractures sont particulièrement fréquentes.