Accueil > Tout savoir > Mécanisme, causes et symptômes > De l’ostéopénie à l’ostéoporose

De l’ostéopénie à l’ostéoporose

L'ostéopénie est une réduction modérée de la densité de l'os. Ce n’est pas une maladie mais un état physiologique, qui peut évoluer vers l'ostéoporose.

Qu’est-ce que c’est ?

L’ostéopénie correspond à une déminéralisation modérée de l’os. C’est un stade intermédiaire entre l’os normal et l’ostéoporose.

L'os est un tissu en perpétuel remaniement. Au niveau de chaque unité de remodelage osseux se succèdent des phases de destruction (ou résorption) et de formation osseuse.

Dès l’âge adulte, la résorption est supérieure à la formation osseuse. Il y a plus d’os qui disparaît que d’os qui se forme : c’est l'ostéopénie physiologique du vieillissement. Elle peut s’aggraver en cas de maladies conjointes, notamment endocriniennes (comme une hyperthyroïdie) ou digestives. Une immobilisation de plusieurs semaines à l’occasion d’un accident, d’une fracture, d’une grossesse compliquée par exemple conduit à augmenter l’ostéopénie naturelle de l’adulte.

Cette perte osseuse est variable selon le sexe.

  • 25 % chez l’homme
  • 40 % entre 20 et 80 ans chez la femme[1].

[1] Collège Français des Enseignants en Rhumatologie

 

NP-R-PR 13 0488 - DMB-FRA-AMG-450-2013- December- NP

  • A-
  • A+

Les articles les plus consultés

Courez-vous un risque d’ostéoporose ? Découvrez-le en faisant le Test rapide du risque d’ostéoporose de l’IOF (International Osteoporosis Foundation).
Comment fonctionne le squelette ? Quels mécanismes entrent en jeu lors d’une fracture ? Pourquoi les os se fracturent-ils plus facilement lorsque l’on est atteint d’ostéoporose ? Lesquels sont les plus touchés ?
Les traitements actuels préviennent efficacement les risques de fractures. Pourtant, 50 % des patientes arrêtent leur traitement après un an et seules 30 % le poursuivent après 2 ans(1).