Accueil > Tout savoir > Mécanisme, causes et symptômes > De l’ostéopénie à l’ostéoporose

De l’ostéopénie à l’ostéoporose

L'ostéopénie est une réduction modérée de la densité de l'os. Ce n’est pas une maladie mais un état physiologique, qui peut évoluer vers l'ostéoporose.

Qu’est-ce que c’est ?

L’ostéopénie correspond à une déminéralisation modérée de l’os. C’est un stade intermédiaire entre l’os normal et l’ostéoporose.

L'os est un tissu en perpétuel remaniement. Au niveau de chaque unité de remodelage osseux se succèdent des phases de destruction (ou résorption) et de formation osseuse.

Dès l’âge adulte, la résorption est supérieure à la formation osseuse. Il y a plus d’os qui disparaît que d’os qui se forme : c’est l'ostéopénie physiologique du vieillissement. Elle peut s’aggraver en cas de maladies conjointes, notamment endocriniennes (comme une hyperthyroïdie) ou digestives. Une immobilisation de plusieurs semaines à l’occasion d’un accident, d’une fracture, d’une grossesse compliquée par exemple conduit à augmenter l’ostéopénie naturelle de l’adulte.

Cette perte osseuse est variable selon le sexe.

  • 25 % chez l’homme
  • 40 % entre 20 et 80 ans chez la femme[1].

[1] Collège Français des Enseignants en Rhumatologie

 

NP-R-PR 13 0488 - DMB-FRA-AMG-450-2013- December- NP

  • A-
  • A+

Les articles les plus consultés

Souvent qualifiée de « silencieuse », l’ostéoporose n’a pas de symptômes cliniques visibles. Elle peut néanmoins engendrer des complications parfois graves.
A l’âge adulte, la densité osseuse diminue. Ce phénomène s’accentue chez la femme à partir de la ménopause. Pourquoi ? Quels sont les éléments qui accélèrent ce processus ? Quelles sont les conséquences de l’ostéoporose post-ménopausique ?
Une personne dont l’autonomie diminue a besoin de se reposer sur une personne solide et centrée. La meilleure façon de s’occuper de la personne dont on est responsable est de prendre soin de nous, en cultivant notre bien-être et notre joie de vivre.