Accueil > Vos questions > Ostéoporose et maladies > Ménopause et ostéoporose sont-elles liées ?

Ménopause et ostéoporose sont-elles liées ?

Toutes les femmes ménopausées ne développeront pas systématiquement une ostéoporose. Avant la ménopause, les cas d’ostéoporose sont heureusement rares. Dans la majorité des cas, les os commencent à se fragiliser dès 50-55 ans.

Pourquoi les femmes ménopausées sont-elles plus touchées par l’ostéoporose ?

La ménopause survient en général vers 50 ans. Cette période de la vie de la femme est caractérisée par une diminution, puis une cessation de la production d'hormones par les ovaires. La carence hormonale débute par des irrégularités menstruelles (retard de règles, règles moins abondantes) et s'accompagne souvent de signes généraux comme les bouffées de chaleur, qui peuvent être très gênantes. Mais les conséquences de la ménopause ne se résument pas à l'arrêt des règles et aux bouffées de chaleur. La carence hormonale est également impliquée dans le développement de maladies chroniques, en particulier les maladies cardiovasculaires et l'ostéoporose. La carence hormonale qui suit la ménopause, entraîne en effet une accélération de la perte osseuse qui porte sur l'ensemble du squelette.

Quelles sont les conséquences de la ménopause sur l’ostéoporose ?

Après la ménopause, l’organisme produit moins d’œstrogènes, or ceux-ci agissent sur la formation de l’os « nouveau ». Le déficit en hormones œstrogéniques constitue le facteur de risque d'ostéoporose le plus important. Il va entraîner un déséquilibre entre les phénomènes de construction et de destruction de l'os, au profit de la destruction. L'impact de la carence hormonale est d'autant plus fort que la ménopause a été précoce à la suite, par exemple, de l'ablation chirurgicale des ovaires. Indépendamment de la ménopause, toute carence prolongée en œstrogènes se traduisant par un arrêt des règles a pour effet une perte osseuse qui n'est pas toujours récupérable.

Les femmes les plus exposées sont :

  • Les femmes précocement ménopausées (avant l'âge de 45 ans), qu'il s'agisse d'une ménopause naturelle ou d'une ménopause chirurgicale. Chez elles, la perte osseuse ayant débuté plus tôt, elle sera globalement plus importante.
  • Celles qui ont déjà présenté une fracture à l’âge adulte témoignant d’une fragilité osseuse, c’est-à-dire survenue à l’occasion d’un choc limité.
  • Celles dont la grand-mère ou la mère étaient ostéoporotiques et avaient présenté des fractures, notamment du col du fémur.
  • Les femmes dont le poids est trop faible.
  • Les femmes qui fument.
  • Celles qui ont reçu des corticoïdes de façon prolongée.
  • Celles qui ont un capital osseux déjà faible.

 

NP-R-PR 13 0487 - DMB-FRA-AMG-434-2013- December-NP

  • A-
  • A+

Les articles les plus consultés

Toutes les femmes ménopausées ne développeront pas systématiquement une ostéoporose. Avant la ménopause, les cas d’ostéoporose sont heureusement rares. Dans la majorité des cas, les os commencent à se fragiliser dès 50-55 ans.
L'ostéoporose est responsable de fractures. Trois fractures sont particulièrement fréquentes.
Si vous vous sentez démuni face à votre maladie, rejoignez un groupe de soutien. Cela peut vous aider à envisager l’avenir de manière positive.