Accueil > Vos questions > Ostéoporose et maladies > Quelle différence entre ostéoporose et rachitisme ?

Quelle différence entre ostéoporose et rachitisme ?

Le rachitisme et l’ostéoporose sont toutes les deux des maladies du squelette. Elles ne touchent pas les mêmes personnes. Il ne faut pas les confondre.

Qu’est-ce que le rachitisme ?

C’est une maladie de l'enfant. Il est caractérisé par un défaut de la minéralisation de l’os et provoque un os « mou ». Il est dû à une carence en vitamine D. Ses signes visibles sont:

  • Déformation des membres inférieurs
  • Élargissement des poignets et chevilles
  • Déformation des arcs costaux
  • Déformation du crâne
  • Fatigue
  • Douleurs osseuses
  • Exostoses (développement de petites tumeurs bénignes constituées de tissu osseux se développant à la surface des os )[1].

Il est devenu exceptionnel depuis que l'on donne systématiquement de la vitamine D à la naissance et pendant la petite enfance.

Chez la personne âgée, surtout vivant en institution, une carence en vitamine D est également possible. Cette carence aggrave l'ostéoporose.

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

L’ostéoporose est une atteinte générale du squelette osseux, qui touche principalement les femmes après la ménopause. Elle correspond à une diminution de la masse osseuse et à une détérioration de la microarchitecture osseuse. Elle est fréquente chez les femmes ménopausées, notamment à cause de la diminution d’œstrogènes induite par la ménopause.

L’os est un tissu vivant qui se renouvelle continuellement grâce au fonctionnement couplé de deux types de cellules osseuses, les unes qui détruisent l’os ancien, les autres qui fabriquent un os nouveau.

Ces activités de destruction et de formation sont normalement équilibrées par une régulation précise, sous l’influence de nombreux facteurs (vitamine D, hormones sexuelles, hormones thyroïdiennes, etc.). Lorsque la formation de l’os ne compense plus sa destruction, la densité osseuse diminue, il s’agit de l’ostéoporose. On la prévient en augmentant ses apports en calcium et en ayant globalement une alimentation équilibrée, ainsi qu’en pratiquant une activité physique.

 


[1] Dr Agnès Linglart, http://www.sfeim.org/IMG/pdf/Agnes_Linglart.pdf

 

NP-R-PR 13 0487 - DMB-FRA-AMG-434-2013- December-NP

  • A-
  • A+

Les articles les plus consultés

Atteignant le plus souvent les femmes ménopausées, l’ostéoporose peut cependant toucher des populations plus jeunes.
Selon un récent rapport de l’International Osteoporosis Foundation (IOF), plus de 22 millions de femmes âgées de 50 à 84 ans sont affectées par l’ostéoporose en Europe. Des chiffres qui, si rien ne change, devraient augmenter d’environ 23 % d’ici 2025(1).
L’ostéodensitométrie est l’examen de référence pour mesurer la densité minérale osseuse. Elle permet de définir l’étendue de la maladie et de débuter un traitement.