Accueil > Vos questions > Ostéoporose et prévention > Des os solides aujourd'hui sont-ils garantis à vie ?

Des os solides aujourd'hui sont-ils garantis à vie ?

Aujourd'hui, entre 50 et 60 ans, les femmes sont en bonne forme. Aussi risquent-elles de s’occuper davantage de leur apparence physique que de la solidité de leurs os. Or il faut les renforcer contre l’usure du temps.

S’observer pour un diagnostic précoce

Il est conseillé de surveiller une fois par an sa taille chez son médecin ou son pharmacien. Une diminution de plus de trois centimètres peut être un signe d’ostéoporose. On ne le répétera jamais assez, l’ostéoporose est une maladie « silencieuse », elle ne prévient pas ! C’est à chacun d’y veiller régulièrement. Selon l’ancienneté de la ménopause et les résultats des premières mesures, le médecin décidera de la nécessité et de la fréquence d’autres ostéodensitométries, en général entre 2 et 5 ans.

Les facteurs de risques de l’ostéoporose

Certains facteurs de risque d’ostéoporose sont bien connus :

  • ménopause précoce (avant 40 ans)
  • maigreur
  • prise de médicaments nocifs pour le squelette (traitement prolongé à la cortisone)
  • fracture du col du fémur chez l’un des parents
  • âge
  • sexe féminin
  • génétique (antécédents familiaux d’ostéoporose)
  • inactivité physique
  • carence vitaminocalcique
  • tabagisme
  • alcoolisme
  • ménopause
  • pathologies ou traitements inducteurs d’ostéoporose.

Une personne ayant ce type d’antécédents devra redoubler d’attention quant à son risque d’ostéoporose afin d’éviter la fracture due à l’ostéoporose.

La fracture, souvent le premier symptôme de l’ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie silencieuse et indolore. La douleur n’apparaît qu’au moment d’une complication qui peut révéler la maladie : la fracture[1]. Quand la densité osseuse diminue, les fractures peuvent survenir lors de traumatismes minimes (chute de sa propre hauteur, lorsque l’on soulève un enfant, lorsque l’on s’étire, lorsque l’on éternue…).

Trois types de fractures sont les plus fréquentes :

  • Les fractures vertébrales
  • La fracture de la hanche
  • La fracture du poignet.

Renforcer son capital osseux

Pour prévenir l’ostéoporose, il est important d’avoir une alimentation équilibrée riche en calcium, c’est-à-dire comportant chaque jour :

  • des produits laitiers pour couvrir ses besoins en calcium
  • de la viande, du poisson ou des œufs, pour les protéines et le fer
  • 1,5 à 2 litres d’eau ou de boissons non alcoolisées
  • des fruits et légumes, des féculents, des matières grasses variées.

Une exposition raisonnable au soleil permet à l’organisme de synthétiser la vitamine D, indispensable à la fixation du calcium sur les os.

Enfin, une activité physique régulière telle que la marche, la danse, les sports de raquette, etc. contribue également à maintenir le squelette en bonne santé.


[1] Institut de rhumatologie, groupe hospitalier Cochin, L’Ostéoporose en 100 questions, éd. GRIO, 2006

 

NP-R-PR 13 0487 - DMB-FRA-AMG-434-2013- December-NP

  • A-
  • A+

Les articles les plus consultés

L'ostéoporose est responsable de fractures. Trois fractures sont particulièrement fréquentes.
Si vous vous sentez démuni face à votre maladie, rejoignez un groupe de soutien. Cela peut vous aider à envisager l’avenir de manière positive.
Les personnes atteintes d’ostéoporose redoutent souvent de tomber et donc de subir une fracture. Cela peut les conduire à s’isoler. En tant qu’aidant, vous pouvez les entourer et pratiquer certaines activités avec elles.