Accueil > Vos questions > Ostéoporose et traitement > Peut-on guérir de l'ostéoporose ?

Peut-on guérir de l'ostéoporose ?

Grâce à un traitement régulier, on peut lutter efficacement contre cette maladie « silencieuse ». L’absence de symptômes gênants peut inciter à arrêter trop précocement le traitement. Dès lors, les bénéfices seraient perdus.

Guérit-on de l’ostéoporose ?

Malheureusement non, l’ostéoporose ne se guérit jamais complètement. En revanche, les os fragilisés peuvent être consolidés, ils résisteront mieux aux contraintes auxquelles est soumis le squelette. Ils demandent à être traités avec vigilance. Soigner son ostéoporose exige de la persévérance. On ne souffre pas, on ne ressent aucune gêne et on décide d’arrêter les médicaments. C’est une erreur. Seul le médecin peut décider d’y mettre fin ou de le poursuivre au bout de plusieurs années, en général quatre à cinq ans.

Pourquoi faut-il suivre correctement son traitement ?

La mauvaise observance des traitements dans l’ostéoporose entraîne une diminution très importante du bénéfice thérapeutique. La maladie progresse, entrainant une baisse de la densité minérale osseuse et donc une augmentation du risque de fractures. On estime que moins de 50 % des patients adhèrent à leur traitement pendant plus d’un an[1]. Du fait de cette mauvaise observance de nombreux patients sont insuffisamment protégés contre la perte osseuse et les dépenses de santé augmentent[2].

Un traitement à long terme

L’ostéoporose est une maladie chronique. Comme pour l’hypertension artérielle ou l’excès de cholestérol, les traitements contre l’ostéoporose ne sont efficaces que sur le long terme et s’ils sont pris et bien pris.

  • Il faut suivre la prescription du médecin de manière optimale car un traitement mal pris n’agira pas correctement.
  • Le médecin prescrit un traitement anti-ostéoporotique dans le respect des contre-indications, des mises en garde, en évaluant le rapport bénéfice/risque.
  • Certains médicaments agissent au niveau du squelette, soit en diminuant la destruction des os, soit en augmentant leur formation.

Les traitements actuels, aux posologies variées, peuvent se prendre par voie orale ou s’injecter. Votre médecin vous prescrira le traitement qui convient le mieux en prenant en compte le rapport bénéfices/risques de ce traitement qui est spécifique à votre situation médicale.

Pour toute infomation sur les médicaments nous vous conseillons de consulter le site de la Haute Autorité de santé (HAS) qui vous permettra d'accéder aux informations officielles sur les spécialités pharmaceutiques.


[1] Ström O, et al. Osteoporosis: burden, health care provision and opportunities in the EU. Arch. Osteoporosis. 2011 (DOI 10.1007/s11657-011-0060-1).

[2] International Osteoporosis Foundation. Ostéoporose en milieu professionnel - Impact de l’ostéoporose sur le plan social, économique et humain pour les employés, employeurs et gouvernements. 2002.

 

NP-R-PR 14 0478 - DMB-FRA-AMG-581-2014- September-NP

  • A-
  • A+

Les articles les plus consultés

Si vous vous sentez démuni face à votre maladie, rejoignez un groupe de soutien. Cela peut vous aider à envisager l’avenir de manière positive.
Les personnes atteintes d’ostéoporose redoutent souvent de tomber et donc de subir une fracture. Cela peut les conduire à s’isoler. En tant qu’aidant, vous pouvez les entourer et pratiquer certaines activités avec elles.
L'os, fragilisé par l'ostéoporose, est moins résistant et se fracture donc plus facilement. Tous les os peuvent être touchés mais les vertèbres, le col du fémur et le poignet sont les plus fréquemment atteints.